ECZÉMA


ECZÉMA
ECZÉMA

ECZÉMA

Morphologiquement, l’eczéma est caractérisé par une vésiculette résultant d’une «spongiose» de l’épiderme. Elle survient sur un placard érythémato-chagriné qui la précède, est suivie d’un suintement, puis d’une desquamation et, enfin, d’un stade de réparation. L’éruption, toujours très prurigineuse, se complique d’infection et souvent de lichénification. L’importance et la durée de chacun de ses stades ainsi que ses complications, son étendue, sa topographie, son évolution, plus ou moins aiguë ou chronique, les variétés morphologiques qui dépendent de son siège font de l’eczéma une dermatose polymorphe. Deux éléments concourent à son déterminisme: un agresseur externe, un terrain particulier.

L’eczéma externe peut avoir une cause d’ordre mécanique (grattage), physique (lumière), chimique (il n’est pas de corps qui ne puisse être eczématogène) ou être provoqué par un agent biologique (microbe, champignon, levure). Ces eczémas comptent parmi les plus fréquentes des maladies professionnelles, notamment chez les personnes manipulant des lessives, des cosmétiques ou des ciments. Un interrogatoire «policier» devra découvrir le corps responsable et les circonstances dans lesquelles il intervient; des tests épicutanés confirmeront son intervention, ce qui permettra de protéger le malade contre la substance nocive.

L’eczéma constitutionnel , dit atopique , débute chez le nourrisson en général à la face; il se cantonne aux grands plis (coude, genoux) chez l’enfant, où il réalise des placards eczémato-lichéniens, généralement permanents, mais d’où partent des poussées plus ou moins fréquentes et étendues, selon la gravité de la maladie. Tantôt l’affection cède vers deux ans ou à la puberté, tantôt elle se pérennise jusqu’à l’âge adulte. Elle peut d’ailleurs débuter tardivement. Cette variété d’eczéma s’associe souvent à diverses manifestations d’allergie respiratoire (asthme notamment) et à une ichtyose. L’intervention de trophallergènes, au début, puis de pneumallergènes a pu être démontrée, mais non dans la totalité des cas.

Entre ces deux grands types, il est de nombreux cas intermédiaires : diverses tares viscérales ainsi que des affections du système nerveux et du psychisme jouent dans l’apparition de l’eczéma un rôle qui doit être précisé.

La complexité morphologique et étiologique implique l’adaptation du traitement à chaque cas particulier. Localement, il s’efforcera de calmer, de réduire l’infection, en évitant d’irriter, ce qui cantonne aux formes chroniques l’usage des réducteurs classiques. Le traitement interne comporte des sédatifs divers, des antihistaminiques, la correction des troubles viscéraux ou hormonaux constatés. La désensibilisation, le plus souvent illusoire (sauf vis-à-vis des agents aminés et des pneumallergènes dans l’eczéma atopique), exige des indications rigoureuses. La corticothérapie générale demeure une mesure d’exception. La crénothérapie et la climatothérapie sont souvent utiles dans les cas chroniques.

eczéma [ ɛgzema ] n. m.
• 1747; lat. sc. eczema; gr. ekzema, de ekzein « bouillonner »
Affection cutanée caractérisée par des rougeurs, des vésicules suintantes et la formation de croûtes et de squames. Eczéma dû à des agents irritants ou allergisants.

eczéma nom masculin (latin scientifique eczema, du grec ekdzema) Dermatose allergique très fréquente, caractérisée surtout par une rougeur, de fines vésicules, des squames ainsi que des démangeaisons. ● eczéma (difficultés) nom masculin (latin scientifique eczema, du grec ekdzema) Orthographe On écrit eczéma, avec un c et un z. ● eczéma (expressions) nom masculin (latin scientifique eczema, du grec ekdzema) Eczéma marginé de Hebra, épidermomycose de la région inguino-crurale, due à un dermatophyte et se manifestant à la face interne des cuisses par des taches rouges limitées par une bordure vésiculeuse. Eczéma séborrhéique, dermatose regroupant des lésions érythémato-squameuses d'aspect gras, siégeant dans les régions de la séborrhée (cuir chevelu, front, sillons naso-géniens, région médio-sternale).

eczéma
n. m. MED Affection cutanée caractérisée par des lésions érythémateuses, prurigineuses et vésiculeuses, évoluant par poussées.

⇒ECZÉMA, subst. masc.
A.— MÉD. Affection cutanée, caractérisée par un érythème vésiculaire suintant et entraînant généralement de fortes démangeaisons. Eczéma allergique, infectieux, professionnel; eczéma du cuir chevelu. C'est qu'elle a un eczéma sur la main... ce qui est plus agréable que de l'avoir sur la figure (GONCOURT, Journal, 1878, p. 1225). Je lui préparais [à M. Bonaric] une pommade pour un eczéma chronique qu'il a dessus la joue (A. DAUDET, Port-Tarascon, 1890, p. 268) :
Ce fut l'abbé Judaine qui donna le signal du départ pour la Grotte (...) le défilé s'organisait (...) C'étaient des têtes mangées par l'eczéma, des fronts couronnés de roséole, des nez et des bouches dont l'éléphantiasis avait fait des groins informes.
ZOLA, Lourdes, 1894, p. 149.
B.— P. métaph.
1. [En parlant de qqc. qui dérange comme une démangeaison] Il étalait devant le pilote sa misère. Un eczéma moral. Il montrait sa prison (SAINT-EXUP., Vol nuit, 1931, p. 95). Vous avez cru faire œuvre considérable en soignant votre peau; mais votre âme est couverte d'eczéma. Elle se gratte tout le temps avec ses grands ongles noirs (GIONO, Poids du ciel, 1938, p. 11).
2. [En parlant de qqc. qui enlaidit comme une éruption cutanée] En Italie, la fresque est l'eczéma des murailles (SUARÈS, Voy. Condottière, t. 2, 1932, p. 99). Le style, comme la popeline, dissimule trop souvent de l'eczéma. Je m'en console en me disant qu'après tout, ceux qui bafouillent, non plus, ne sont pas purs (CAMUS, Chute, 1956, p. 10).
Rem. La docum. atteste a) Eczématiser (s'), verbe pronom., méd. Devenir eczémateux. La muqueuse peut s'éroder, se couvrir de croûtelles, s'eczématiser (QUILLET Méd. 1965, p. 314). b) Eczématisé, ée, en emploi adj., méd. Devenu eczémateux. La muqueuse gastrique se comportait parfois comme une peau eczématisée. Elle est rouge vif, très congestive (ibid., p. 142). Peaux sensibles, facilement eczématisées, tolérant mal les médications (ibid., p. 309).
Prononc. et Orth. :[]. La sonorisation de [k] devant [z] de la syll. suivante est notée [] ds DUB., Pt ROB., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. Mais [k] reste sourd ds LITTRÉ, DG, WARN. 1968. Ds PASSY 1914 on admet les 2 prononc. Ces rem. valent pour eczémateux, eczématiser. Le mot est admis ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1747 lat. eczema (JAMES, Dict. de méd. ds DG); 1824 (NYSTEN). Empr. par l'intermédiaire du lat. sc. eczema au gr. , - « éruption cutanée, eczéma ». Fréq. abs. littér. :27. Bbg. ARICKX (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, n° 3, p. 126.

eczéma [ɛgzema] n. m.
ÉTYM. 1747; lat. médical eczema, du grec médical ekzema « éruption cutanée, eczéma », de ekzein « bouillonner ».
Méd. et cour. Affection cutanée caractérisée par des rougeurs, des vésicules suintantes et la formation de croûtes et de squames. || Eczéma dû à des agents irritants ou allergisants. || Vives démangeaisons provoquées par l'eczéma.
0 C'étaient des têtes mangées par l'eczéma, des fronts couronnés de roséole (…)
Zola, Lourdes, p. 149.
tableau Principales maladies et affections.
Par métaphore (en parlant de ce qui enlaidit ou démange, fait souffrir, comme une éruption, une maladie de peau). || Un « eczéma moral » (Saint-Exupéry).
DÉR. Eczémateux, eczématiser (s').
COMP. Eczématogène.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eczema — (skin disorder) Classification and external resources Typical, mild dermatitis ICD 10 L20 L …   Wikipedia

  • Eczema — Eczéma L’eczéma (également dénommé dermatitis eczema et exéma[1]) est une maladie de la peau mal connue, inflammatoire non contagieuse, mais qui peut l’être dans certaines conditions extrêmes. On distingue deux grands types d’eczéma :… …   Wikipédia en Français

  • Eczéma — Classification et ressources externes Eczéma localisé et lésion de grattage CIM 10 …   Wikipédia en Français

  • eczemă — ECZÉMĂ, eczeme, s.f. Boală de piele, acută sau cronică, de natură infecţioasă sau alergică, caracterizată prin erupţii, abcese, leziuni umede sau uscate (însoţite de mâncărimi intense). – Din fr. eczéma. Trimis de LauraGellner, 10.06.2004. Sursa …   Dicționar Român

  • eczema — m. dermat. Afección inflamatoria aguda o crónica de la piel caracterizada por la aparición de placas rojas algo sobreelevadas y que producen picor; en ellas se suelen desarrollar pequeñas ampollas que al romperse fácilmente forman costras… …   Diccionario médico

  • Eczema — Ec ze*ma, n. [NL., fr. Gr. e kzema; ek out + zei^n to boil.] (Med.) An inflammatory disease of the skin, characterized by the presence of redness and itching, an eruption of small vesicles, and the discharge of a watery exudation, which often… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • eczema — /ek dzɛma/ s.m. [dal gr. ékzema, der. di ekzéō bollire ] (pl. i ). (med.) [malattia cutanea caratterizzata da un intenso arrossamento e da vescicole puntiformi che, rompendosi, danno luogo a fuoriuscita di siero] ▶◀ ‖ acne, eritema, esantema,… …   Enciclopedia Italiana

  • Eczema — vgl. Ekzem …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke

  • eczema — → eccema …   Diccionario panhispánico de dudas

  • eczema — 1753, from Gk. ekzema, lit. something thrown out by heat, from ekzein to boil out, from ek out (see EX (Cf. ex )) + zema boiling, from zein to boil, from PIE root *yes to boil, foam, bubble (see YEAST …   Etymology dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.